Emile-Jacques RUHLMANN

Le nom de Ruhlmann est encore trop présent à nos mémoires pour chercher à établir ici une sorte de biographie de celui que tous ceux qui s'intéressent à l'évolution de l'art moderne considèrent comme un chef et qui demeure un grand initiateur pour l'ensemble du public.

Quand on a eu le privilège de suivre ses conférences ou de l'approcher dans son intimité, Ruhlmann représente une entité bien rare : celle du Créateur - Architecte, il a apporté dans toutes ses oeuvres une technique admirable.

Artiste de grand talent, il a su adapter cette technique à des formes d'une proportion si justement harmonieuse qu'elles nous ravissent devant chacun de ses meubles. Les matières, les couleurs sont le fait d'un raffinement tel, l'exécution, dans ses moindres détails, est si parfaite, la fantaisie même est si bien adaptée que nous ne pouvons pas resister à appliquer cette formule : Meubles d'art et d'intelligence.

Un an à peine après sa disparition s'ouvrent les portes du pavillon de Marsan devant celui que l'on peut appeler le maître de l'école décorative contemporaine, et c'est là un juste hommage.

Le succès grandissant, le talent s'accentue, la production s'accélère, toujours renouvelée et conçue avec un rationalisme admirable. C'est le plein épanouissement de l'art de Ruhlmann, la complète perfection de l'ébénisterie, de la compréhension utilitaire, d'un remarquable équilibre de lignes et d'un exquis raffinement.

Toutes ces formes sont gracieuses, mais jamais grêles, denses, pleines, fermes, mais jamais massives : les contours sont tous d'une extrême pureté.

Avec l'évolution du goût vient celle de l'emploi des matières. Les nécessités techniques, de plus en plus exigeantes, sont réalisées avec une telle habileté qu'elles deviennent une nécessité esthétique : c'est là qu'apparaît éclatant le merveilleux sens d'adaptation de Ruhlmann, « architecte décorateur ».

On sent dans la production de Ruhlmann cet esprit passionné, toujours à la recherche d'un détail nouveau, d'une perfection renouvelée, d'une originalité sure.

 

Sources : Plaisir de France N°4 Janvier 1935

 

 

 

 

23 mai 2008, par Angie : "Bonjour :)  Je viens d'acquérir pour étant des Ruhlmann 4 fauteuils à restaurer. Bien que ne doutant pas de la bonne foi du vendeur, je suis novice et donc j'aimerais pouvoir vérifier l'authenticité des fauteuils. Quelqu'un saurait-il m'aider ou me faire parvenir une image de la signature originale ? (Je n'ai malheureusement pas le temps de courir dans les librairies et mes recherches sur le net ont été infructueuses...) Un tout grand merci d'avance. Bien à vous."

     19 septembre 2008, par ange : "Bonjour Je viens de lire votre message, si vous voulez des images de signatures n'hésitez pas à me contacter. Ange."

          3 octobre 2008, par ooolivier :"bonjour j ai trouve une marque E R PARIS sur la quincaillerie d'une coiffeuse qui ressemble fortement au dessin de ruhlmann quen est il ? lui ou sont atelier a fait plusieurs estampilles ? merci pour votre reponse meme seulement pour des images de marques au feu cordialement."

               15 juillet 2009, par thierry laout :"bonjour je viens d'accéder au forum et viens de lire que vous avez très généreusement proposé d'envoyer des photos de signatures ruhlmann à quelqu'un qui s'intérrogeait sur l'authenticité d'un meuble ; j'ose me permettre de vous solliciter à cette meme fin ; si d'aventure vous aviez des photos à me faire parvenir, je vous en serai très reconnaissant. Dans cette attente, et vous remerciant par avance , je vous prie d'agréer Monsieur, l'expression de mes sentiments les meilleurs. T.LAOUT"

                     27 août 2009 :" bonjour ai lu qu'i vous cherchait la signature de ruhlmann et je suis aussi intéressé à trouver une photo de cette signature puis que je possède un meuble qui est signé dans la base et j'aimerais vérifier si les deux se rencontrent, si vous possédez une photographie de la signature de Ruhlmann j'il serai eternemante reconnaissant de sa gentillesse. CDlt. J.luis "

 

2 avril 2006 :"Bonjour je dois faire un exposé sur le Salon Liautey du Musée des arts d'Afrique et D'océanie 1931 qui a été décoré par Jean Jacques Ruhlmann, auriez vous quelques informations à ce sujet ?"