Jean PASCAUD

Jean Pascaud est né à Rouen le 25 janvier 1903. Il est Ingénieur des Arts et Manufactures et licencié en droit.

Malgré une formation de base d'orientation technique et juridique, il s'oriente dès sa sortie de l'Ecole vers les arts appliqués et réalise ses premiers travaux sous la direction d'Auguste Bluysen à l'époque, Président de la Société des Architectes Modernes.

Sociétaire du Salon d'Automne, de la Nationale des Beaux-Arts et des Artistes Décorateurs, il prend part à leurs manifestations mais surtout expose régulièrement depuis 1931 au Salon des Artistes Décorateurs puis aux Arts Ménagers. Grand Prix à l'Exposition Internationale de 1937, il participe à toutes les grandes expositions à l'étranger. En dehors d'ordonnances architecturales et décoratives, il convient de citer parmi les œuvres de Jean Pascaud, le monument de la Place de Landhaus à Insbrock (45-48) et celui du Col de l'Arlberg (46). Jean Pascaud a exécuté le bureau de M. Jean Zay et le Salon d'attente au Ministère de l'Education Nationale en 38, puis ultérieurement des travaux personnels pour ce même ministre.

Il a reçu des commandes de la Ville de Paris exposition de 37 - et pour le Mobilier National en 44, 46 et 48 ; d'importants travaux lui ont été confiés en 38-39, puis continués en 50-51 par l'Administration de la Caisse Autonome d'Amortissement ; pour les Légations de Suède, de Tchécoslovaquie et l'Ambassade de France au Mexique ; depuis 51 pour le Haut-Commissariat de France en Sarre et au Château de Rambouillet l'aménagement de la Tour François 1er ; il a en outre réalisé l'Architecture intérieure de la Compagnie Saint-Gobain pour son nouvel immeuble de l'avenue Matignon.

Enfin en dehors de nombreuses installations privées Jean Pascaud a collaboré à l'aménagement de différents paquebots : " Normandie ", " Pasteur " et récemment " LAOS " et a exécuté la décoration intérieure de six pétroliers. Jean Pascaud est Chevalier de la Légion d'honneur depuis 1952. Grâce à sa formation initiale, Jean Pascaud aborde les problèmes auxquels il consacre depuis Plus de 20 ans ses activités sous un angle particulier avec une singulière indépendance d'esprit.

Bien qu'il apporte tous ses soins à la création des meubles, c'est l'ordonnance architecturale qui d'abord l'intéresse. Il collabore continuellement avec les architectes et c'est en fonction de l'espace et des volumes qu'ils doivent animer ou servir, qu'il compose les éléments mobiliers et décoratifs.  Ses bureaux, meubles d'appui ou commodes, dépouillés, rectilignes, d'une rigueur volontaire, de formes assez massives mais logiquement équilibrées, demandent à des raffinements d'exécution, ou à un judicieux emploi de couleurs pures, une somptuosité de bon aloi. Jean Pascaud aime à rompre l'uniformité des grandes surfaces Planes de bois généralement précieux et sombres, par des jeux de fond, fins réseaux géométriques voire incrustation de cuivre d'un libre et très moderne graphisme inspiré par la savante technique à laquelle l'ébéniste-sculpteur Boulle a donné son nom.

Bien qu'il ait surtout réalisé des installations de luxe, le problème du meuble de série, dont il a présenté un important ensemble au Salon des Arts Ménagers de 1954, retient son attention, et c'est en Ingénieur autant qu'en Décorateur que Jean ,Pascaud s'efforce d'y apporter des solutions valables des doubles points de vue de l'esthétique et de la réalisation industrielle.

 

Sources : Mobilier et Decoration N° 4 Mai 1954