Documentation du mobilier
ART DECO & DESIGN

Newsletter

Rechercher


- Artistes -

POST-CONTEMPORAIN

ACCES DOCUMENTATION
ADLER Rose
ADNET Jacques
ADNET Jean
ARBUS Andre
BAGUES
BEYER Paul
BOBOT Pierre
BONFILS Robert
BUTHAUD Rene
CAILLETTE R . J
CREUZEVAULT Henri
CUVELIER Yves
DAUM Paul
DAURAT Maurice
DE COSTER Germaine
DE LA GODELINAIS Renan
DELAHERCHE Auguste
DELUOL Andre
DESPRES Jean
DOCUMENTATION ACCESS
DUFET Michel
DUMOND Jacques
EAMES Charles
FOUQUET Pierre
FRESSINET Jean
GABRIEL Rene
GAUTIER Gustave
GENSOLI Maurice
GOETZ Georges
GUIGUICHON Suzanne
JANNIOT Alfred Auguste
JOUVE Georges
JOUVE Paul
LABOURET Auguste
LALIQUE Rene
LAVERRIERE Janette
LE CHEVALLIER Jacques
LEGRAIN Pierre
LENOBLE Emile
LINOSSIER Claudius
LUCE Jean
MADOURA
MARINOT Maurice
MARROT Paule
MARTIN Etienne-Henri
MARTINEAU-DAUSSET
MATEGOT Mathieu
MAYODON Jean
MESSAGER . M
MONTEREAU Germaine
MOTTHEAU Jacques
NAVARRE Henri
NOLL Alexandre
OLD Maxime
PASCAUD Jean
PICART LE DOUX Jean
PIERRE Andre-Louis
POILLERAT Gilbert
PONS Genevieve
PRE Maurice
PRESTON Andre
PRINTZ Eugene
QUINET Jacques
RENOU & GENISSET
REVOL Guy Charles
ROYERE Jean
RUHLMANN Jacques Emile
SALA Jean
SAVIN Maurice
SEBASTIEN
SERRIERE Jean
SOGNOT Louis
SPADE Batistin
SUISSE Gaston
TEMPLIER Raymond
THURET Andre
VILAR Andree
WIINBLAD Bjorn

 

   Artistes

 

PICART LE DOUX Jean

A reçu d'importantes commandes de tapisseries pour la Compagnie générale transatlantique

Texte extrait de la revue Mobilier et Decoration N° 8 Novembre 1954

Jean Picart Le Doux, né à Paris le 31 janvier 1902, n'a reçu aucune formation professionnelle spécialisée : après quelques cours suivis dans des académies privées, il fait ses débuts dans la reliure et l'édition.

En 1933 il abandonne l'édition pour les Arts graphiques et la publicité. Il expose ses premières oeuvres en 1935, à la Galerie Billiet-Vorms et jusqu'en 1940, étendant dans ce domaine ses activités, participe à différentes manifestations et obtient, au Salon de l'Imagerie, le 1er Prix de l'Affiche de théâtre. La rencontre en 1940 avec Jean Lurcat fut pour lui déterminante : il s'intéresse dès lors passionnément au renouveau de la tapisserie sans toutefois renoncer aux arts graphiques, et exécute en 1944, pour Leleu, ses premiers cartons (décoration du paquebot le « La Marseillaise », et, en 1946, prend part à la grande exposition du Musée d'Art Moderne.

En dehors d'expositions particulières à Paris, ( Galerie de France, 1950 ) à Lausanne et à Zurich, Jean Picart Le Doux participe à toutes les présentations de groupes en province et à l'étranger aussi bien qu'aux Salons des Indépendants, d'Automne et des Artistes Décorateurs.

Vice Président de l'Association des Peintres cartonniers, membre du Comité de la Société des Artistes décorateurs, du Salon d'Automne, de l'Union des Arts Plastiques et du Conseil d'administration de la Maison de la Pensée française, Jean Picart Le Doux a reçu d'importantes commandes de tapisseries pour la Chambre de Commerce de Paris, la Compagnie générale transatlantique, les Messageries maritimes, la Fondation Salomon de Rothschild, le Lycée français à Lisbonne.

Quelques-unes déjà de ses tapisseries ont été acquises par le Musée d'Art moderne, le Mobilier National, la Manufacture des Gobelins et l'une d'elles, le « Cérés » par l'Etat Polonais.

Bien qu'il se soit, comme tous les cartonniers et artistes qui participent, à la suite de Jean Lurçat, à l'actuelle renaissance de la tapisserie, scrupuleusement soumis aux contraintes de la technique traditionnelle des hautes époques, gros point, nombre restreint de tons purs et solides, optique essentiellement monumentale, la personnalité de Jean Picart Le Doux, ses goûts, son imagination, sa sensibilité, apparentent davantage ses oeuvres aux «  Nobles pastorales  », aux poétiques et apaisantes scènes de la «  Vie seigneuriale  » conçues et réalisées dans les ateliers des bords de la Loire qu'à l'admirable mais fabuleux bestiaire du Moyen Age.

Il semble que l'artiste, marqué par ses recherches graphiques y ait gagné un sens exceptionnel de la composition, de la «  mise en page  », allant parfois jusqu'à un certain dépouillement linéaire qu'adoucit la chaleur de la fibre laineuse et l'harmonieux accords de tonalités rares.
Les fleurettes, les herbes stylisées animent des fonds curieusement scandés de points blancs où, sorte de marque personnelle, presque toujours se cache discrètement la grâce d'un oiseau familier, Ce style si caractérisé admet, tout en préservant ses éléments essentiels, une grande variété de thèmes. Personnages uniques : «  L' Hiver  », «  le Dieu marin  », «  l'Arlequin  » centrés au milieu d'un foisonnant décor d'arbres dépouillés, d'algues ou de feuillages ; certaines compositions cèdent à une inspiration Plus intellectuelle et c'est «  Cosmogonie  », avec ses grandes Plages de silence rythmées par la lettre ; ce sont de somptueuses et denses natures mortes : «  Les nourritures terrestres  », «  la Musique  » ou «  le Jardin à la française  », d'un noble classicisme, la fantaisie féerique et architecturale de «  Paris  », l'inoubliable poésie de «  Neiges  » ou le joyeux frémissement d'ailes de cette tenture aux grâces primitives et d'une mélodieuse harmonie «  les Oiseaux s'envolent  ».

Edité par Les Tapis de Cogolin
Photo : Debretagne


 


> PICART LE DOUX Jean
9 juin 2011, par Pontivy   [retour au début des forums]
Bonjour. Dans le cadre de son travail sur la céramique jean Picart le doux signé t'il parfois JGP et si oui merci d'expliquer pourquoi ? Car je possède une céramique murale en carreaux très bien réalise dessin de fleurs très stylisé céramique des année 50 /60 signée JGP.Merci pour vos réponses .Cordialement.

[Répondre à ce message]



> PICART LE DOUX Jean
23 février 2011, par stefane   [retour au début des forums]
bonjour qui peut me renseigner sur la valeur d'une tapiserie de jean picart musique de chambre n 59 mercie a vous

[Répondre à ce message]



> PICART LE DOUX Jean
7 août 2009, par am   [retour au début des forums]
j ai bien connu picart le doux ,je possede un tres grand tableau de lui representant des fleurs, que mon pere lui avait achete .j ai ete son infirmiere pendant de nombreuses annees et j ai toujours vu madame picart le doux faire les tapisseries pas lui elle est toujours restee dans son ombre AM

[Répondre à ce message]



> PICART LE DOUX Jean
10 février 2009, par Anne-Marie   [retour au début des forums]
un ami possède une tapisserie de Jean Picart le Doux qui représente une cage entr'ouverte entourée d'oiseaux magnifiques.Cette tapisserie, suite à un décès, a été estimée par un commissaire-priseur 3000 €.J'ai l'impression qu'il est en train de se faire avoir !mais n'y connaissant rien peut-être je me trompe sur la valeur . Merci de me répondre

[Répondre à ce message]



> PICART LE DOUX Jean
29 juillet 2009   [
retour au début des forums]


Bonjour,

Tout dépend de ses dimensions. Pour une tapisserie d'environ 3 m2 l'estimation est tout à fait convenable. Cordialement. JG.

[Répondre à ce message]

> PICART LE DOUX Jean
22 octobre 2009   [
retour au début des forums]


bonjour pouvez vous me dire si c est egalement a peu pres la valeur d une tapisserie de Lurçat merci

[Répondre à ce message]



> PICART LE DOUX Jean
27 octobre 2011, par
desperados7   [retour au début des forums]


j aimerai pouvoir entrer en relation avec vous au sujet de cette tapisserie j'ai des infos a vous donner mon tel est le : 04 79 28 30 04

[Répondre à ce message]



> PICART LE DOUX Jean
25 juillet 2007, par Bernard Le Lann   [retour au début des forums]
Phil-Ouest

Bonjour,

Je voudrais signaler une oeuvre particulière de Jean Picart le Doux : le dessin de nombreux timbres français, mais des timbres un peu méprisés car de très petite taille et exclusivement réservés aux envois en nombre pour publipostage (timbre préoblitérés). Ce type de support impose de nombreuses contraintes à l'artiste (très petites dimensions, couleurs limitées, apposition d'informations marginales, etc.) mais il s'agit néanmoins de véritables oeuvres d'art dignes d'intérêt. J'ai recensé ces timbres de Jean-Picart le Doux via le lien ci-dessous.

[Répondre à ce message]



> PICART LE DOUX Jean
24 juillet 2006, par Lepage   [retour au début des forums]
Je possède un meuble qui aurait figuré à une exposition à Paris et dont les boiseries auraient étés peintes par lui. Seulement le meuble ne comporte aucune signature.Je ne sais pas comment m'assurer qu'il s'agit bien d'une de ses oeuvres.

[Répondre à ce message]



> PICART LE DOUX Jean
21 juillet 2005, par boucher gerard   [retour au début des forums]
2 importantes tapisseries les phases du temps realisees par jean picart le doux pour le fumoir des 1 éres classe du paquebot FRANCE seront exposées à la cite de la mer dans la gare marime transatlantique de Cherbourg dim 4.00m par 2.30 chacune env du 22/10/2005 au11/11/2005 et vendues au encheres le 12/11/2005 par maitre boscher. Cabinet gerard Boucher expert Le Havre.

[Répondre à ce message]



> PICART LE DOUX Jean
25 avril 2005, par helene   [retour au début des forums]
Bonsoir, je possèede une lithographie originale de Picard Le doux qui me fût remise par le préfet de Paris en 1971. Elle s'intitule Place de la Concorde.C'est le 233 sur 450. J'aimerais savoir combien vaut cette lithographie. Merci helene_labrie_csl@ssss.qc.ca

[Répondre à ce message]



> PICART LE DOUX Jean
29 janvier 2004, par Galerie Bertrand Trocmez   [retour au début des forums]

JEUNES PEINTRES

JANNOT

Il n'est plus possible aujourd'hui à l'artiste de s'isoler du monde qui l'entoure, de vivre et de travailler à l'écart, de rompre les liens qui l'attache, comme autant d'amarres, à la réalité vivante de son temps. D'ailleurs, qu'il le veuille ou non, cette réalité lui est nécessaire et il ne peut supprimer ce permanent contact avec le réel sans que s'étiole son oeuvre, sans quelle perde aussitôt son sens et sa raison d'être. L'histoire de la peinture nous montre que les grandes époques furent celles où l'artiste, lié à la collectivité, trouvait en celle-ci la nourriture essentielle de son art et que ce lien assurait à cette art permanence et durée. Isolée du monde, fuyant l'incompréhension de son époque, l'artiste a pu, à certains moments, trouver un refuge dans la solitude. Mais cette évasion ne peut être que de courte durée et ne peut longtemps chanter pour lui tout seul. Il éprouve bientôt ce grand besoin d'échanges qui est indispensable à l'homme et sent, un jour ou l'autre, naître en lui la nécessité profonde de donner un sens à son oeuvre, comme une nécessité semblable le pousse à donner un sens à sa vie.

Les jeunes peintres tendent, depuis quelques années, à retrouver ce contact qu'avaient perdu leurs devanciers et que, par maints signes - notamment le « retour au sujet » sur lequel on a tant écrit et discuté - cet effort marque la volonté de redonner à l'art son sens véritable et premier, je veux dire un moyen de communication entre les hommes et la mystérieuse écriture qui leur permet de se rejoindre. Parmi ces jeunes peintres, JANNOT est l'un de ceux en qui nous avons mis notre confiance et notre espoir. Il est l'un de ceux qui ont le plus profondément senti cette impérieuse nécessité pour la peinture, de retrouver, en le réinventant le langage simple et essentiel qui pourra seul permettre encore à l'homme d'atteindre l'homme et l'écriture plastique élémentaire qui seule aussi pourra permettre, tout en exprimant l'homme dans la complexité de ses infinies variations, de la rejoindre dans ce qu'il a d'universel.

JEAN PICARD - LE- DOUX LES CAHIERS DE LA JEUNESSE N° 21 15 AVRIL 1939

[Répondre à ce message]




Vous êtes ici : rubrique Artistes >> Article : PICART LE DOUX Jean

  Accueil | Artistes | Documentation | Partenaires | Contact & Infos | Aide | Plan du site
Copyright Docantic.com © 2003-2011 - DOCANTIC Creations - Administration